BURKINA FASO : «SI L’ON NE VOTE PAS, RIEN NE CHANGERA»

© Sophie Garcia Dans un bureau de vote à Ouagadougou, ce dimanche. C’est dans un contexte sécuritaire fortement dégradé que les Burkinabés ont voté, dimanche. Il s'agissait de la deuxième élection dans le pays depuis la chute de l’ancien président en 2014.«C’est ici qu’on vote ? C’est ma première fois, je ne sais pas comment m’y prendre», laisse échapper Djamilat...